Afrique Sub-Saharienne

  • Forêts sacrées: Les croyances locales au service de la nature

    Virgile Ahissou

    05/06/17
Dans de nombreuses communautés polytéistes africaines, les hommes se livrent à l'adoration de divers objets symbolisant des croyances traditionnelles.
 
Selon le sociologue béninois Marius Vègba, enseignant à l'université d'Abomey-Calavi (UAC), ces croyances représentent un enjeu déterminant pour la science et le développement, en raison de la masse de connaissances associées amassées pendant des siècles et qui accompagnent souvent les rites et les pratiques cultuelles.
 
La forêt constitue un terreau potentiel, notamment pour la pharmacopée, mais aussi pour la protection de l'environnement, au regard du caractère sacré qu'elle revêt dans certaines contrées.
 
A l'occasion de la Journée mondiale de l'Environnement, placée cette année sous le thème "Rapprocher les gens de la nature", SciDev.Net vous propose un aperçu des liens spirituels que l'homme a su tisser avec son cadre de vie, aux fins de le protéger.
 
Virgile Ahissou s'est rendu dans la cité historique de Ouidah, dans le Sud du Bénin, où il a enquêté sur la symbolique et le rôle social de la forêt sacrée de Kpassè, du nom du fondateur de la ville, au XIVe siècle.