Afrique Sub-Saharienne

  • Plusieurs milliards de CFA pour combattre Ebola

    Amzath Fassassi

    21/08/14

Lecture rapide

  • L'initiative du Wellcome Trust comprend un financement d'urgence pour combattre l'épidémie d'Ebola et un fonds pour soutenir la recherche médicale en Afrique

  • Les efforts de l'organisation porteront en priorité sur les quatre pays d'Afrique de l'Ouest affectés

  • Le projet est soutenu par plusieurs organisations, dont la fondation Dangote

La fondation Wellcome Trust, une association caritative qui finance la recherche pour améliorer le bien-être et la santé, a annoncé une initiative de plusieurs milliards de Francs CFA  pour soutenir en urgence la recherche sur le virus Ebola.
 
L'organisation annonce par ailleurs qu'elle va consentir un investissement à long terme de £40.000.000 – près de 33 milliards de Francs CFA – pour soutenir la recherche en Afrique.
 
Selon le Wellcome Trust, l'initiative en faveur d'Ebola concerne plusieurs milliards de Francs CFA d'investissements d'urgence pour aider à contenir l'épidémie d'Ebola, qui a fait à ce jour 1229 morts, selon le dernier bilan de l'Organisation  Mondiale de la Santé (OMS).
 
Les principaux pays affectés par l'épidémie sont le Liberia (466 morts), la Guinée (394 morts), la Sierra Leone (365 morts) et le Nigeria (4 morts).
 
Les objectifs du programme d'urgence de lutte contre l'épidémie d'Ebola sont d'identifier les interventions cliniques et de santé publique, y compris les médicaments et les vaccins, ayant le potentiel de contribuer à contenir la crise actuelle dans les quatre pays affectés.
 
De nombreux programmes en faveur de ces pays ont été annoncés par d'autres organisations, dont plusieurs sont en cours d'exécution.
 
Lors d'un récent sommet régional à Conakry, regroupant les représentants des pays riverains du fleuve Mano (la Guinée, le Liberia et la Sierra Leone) et la Côte d'Ivoire, l'OMS a ainsi annoncé la mobilisation de 100 millions de dollars (près de 50 milliards de Francs CFA) pour lutter contre l'épidémie de fièvre Ebola. 
 
Plusieurs organisations humanitaires sont également présentes sur le terrain, notamment Médecins Sans Frontières (MSF) et la Samaritan's Purse, entre autres, ce qui fait craindre un problème de coordination des efforts humanitaires.
 
Mais le Wellcome Trust assure être en contact avec toutes les parties concernées, pour maximiser l'efficacité des interventions.
 
"Nous sommes déjà en communication avec d'autres organisations impliquées dans le financement de la recherche, dans le cadre de cette épidémie, afin de maximiser les connaissances sur la maladie et d'éviter la duplication des efforts", a expliqué à SciDev.Net Jimmy Whitworth, directeur de la santé de la population à Wellcome Trust. 
 
Jimmy Whitworth assure par ailleurs que toutes les initiatives de recherche seront menées "en étroite collaboration avec les autorités des pays concernés."
 
Plusieurs pays voisins des foyers de l'épidémie ont pris des mesures de prévention, mais selon les experts, la plupart ne disposent ni de l'expertise, ni des infrastructures appropriées pour faire face à une épidémie de cette ampleur.
 
Interventions d'urgence
 
Mais le Wellcome Trust précise que ses efforts porteront en priorité sur les pays affectés.
 
L'initiative de soutien comprend le déblocage d'une ligne de crédit pour la recherche en vue de combattre l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, dans le cadre du programme de recherche pour la santé en situation de crise humanitaire (R2HC) – un projet de £ 6,5 millions (5,3 milliards de Francs CFA), financé conjointement par le Wellcome Trust et le Département britannique pour le développement international.
 
Le volet recherche comprend également un appel à des propositions de recherche susceptibles d'évaluer des thérapies expérimentales et des vaccins pour le virus Ebola, en se concentrant sur des études cliniques qui pourraient commencer dans le cadre des efforts de lutte contre l'épidémie actuelle. 
 
L'organisation encourage les chercheurs à faire rapidement acte de candidature, ce qui devrait lui permettre d'évaluer les projets en urgence et de les soumettre à la revue des pairs afin que les propositions retenues entrent sans délai dans leur phase d'exécution.
 
Elle examinera également selon une procédure d'urgence des propositions de recherche susceptibles d'évaluer les enjeux éthiques liés à des recherches sur la santé dans le contexte actuel d'épidémie d'Ebola. 
 
33 milliards de Francs CFA
 
Enfin, le Wellcome Trust annonce un financement de £40.000.000 sur cinq ans, pour lancer le programme DELTAS  Africa (Developing Excellence in Leadership, Training and Science Africa), avec l'objectif à long terme de développer une nouvelle génération de chercheurs exceptionnels dans le secteur de la santé en Afrique. 
 
L'initiative permettra d'offrir un soutien étendu aux chercheurs d'Afrique sub-saharienne de mener des recherches de  niveau mondial qui répondent aux priorités de santé du continent, y compris les infections endémiques, les menaces persistantes telles que le VIH, la tuberculose et le paludisme, et le défi croissant de maladies non transmissibles comme le diabète, les accidents vasculaires cérébraux, le cancer et la santé mentale. 
 
Le directeur du Wellcome Trust, Jeremy Farrar, a déclaré que "la gravité de l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest exige une réponse urgente", soulignant que "la recherche rapide dans les interventions humanitaires et thérapeutiques peut avoir un impact sur le traitement et le confinement" de l'épidémie.
 
L'initiative du Wellcome Trust est soutenue par la fondation Aliko Dangote, du magnat nigérian du ciment.