Afrique Sub-Saharienne

  • Des transferts d'argent par mobile pour lutter contre la sécheresse au Zimbabwe

    Farai Matebvu

    23/08/17

Lecture rapide

  • La grave sécheresse résultant d'El Niño a affecté les ménages vulnérables à partir de 2015

  • Les transferts d'argent à grande échelle au moyen de téléphones portables ont aidé environ 74.000 ménages

  • Selon un expert, ces transferts pourraient aider les familles à lutter contre la faim et la pauvreté

[MUTARE, ZIMBABWE] Selon un rapport, une nouvelle technologie de téléphonie mobile qui permet des transferts de fonds à grande échelle, a aidé les ménages vulnérables à lutter contre la sécheresse, la pauvreté et la faim au Zimbabwe.
 
Le programme de transfert d'argent, qui impliquait la fourniture d'espèces ou de bons à travers des téléphones portables, a été mis en œuvre dans le pays, d'août 2015 à mai 2017, pour aider les ménages vulnérables à faire face à la sécheresse résultant d'El Niño et à renforcer la sécurité alimentaire.
 
La technologie a été utilisée par des organisations non gouvernementales, en partenariat avec les plus grandes sociétés de téléphonie mobile du pays - Econet et NetOne, grâce à leurs installations de paiement mobile innovantes - Ecocash et One Wallet, respectivement.

“Le programme de transfert d'argent a donné des résultats positifs et a été un succès.”

Abel Whande
Care International Zimbabwe

 
L'évaluation du projet a été lancée le mois dernier (25 juillet) par Care International UK, qui a mis en œuvre le projet dans quatre provinces du pays.
 
"C'est la première fois que les transferts en espèces ont été utilisés comme une alternative à grande échelle à l'aide alimentaire au Zimbabwe et la première opération à grande échelle de transferts d'argent par la téléphonie mobile", indique le rapport.
 
Douglas Mboweni, PDG d'Econet Wireless Zimbabwe, déclare: "La technologie est une solution innovante de paiement mobile que nous avons conçue pour aider des millions de personnes en Afrique. Elle permet aux gens de conclure des transactions financières simples consistant à envoyer, recevoir et acheter des biens et des services à des clients inscrits."
 
Le rapport indique que le projet a atteint environ 74.000 ménages avec un million de paiements, chaque ménage ayant reçu en moyenne 555 $US au total avec 17 paiements.
 
"Le programme de transfert d'argent a donné des résultats positifs et a été un succès. Le téléphone est maintenant leur banque et le système a permis aux gens d'aller dans les magasins locaux pour acheter ce dont ils avaient besoin", explique Abel Whande, chef d'équipe de Care International au Zimbabwe.
 
"La technologie du téléphone est devenue une solution de rechange à la crise financière en cours au Zimbabwe. Nous avons travaillé avec les plus grandes sociétés de téléphonie mobile pour montrer aux gens comment accéder à des biens et services à l'aide de leur téléphone, sans avoir besoin de devises fortes.
 
Le rapport ajoute que le programme a permis de réduire la faim en augmentant le nombre de repas que les enfants recevaient, de deux à trois par jour et en réduisant la fréquence de la privation de nourriture de 23% dans les quatre provinces.
 
Rumbidzai Gwaimani, mère de deux enfants, vivant dans la province de Masvingo, a bénéficié du programme. "J'ai acheté des chèvres à l'aide des espèces que j'ai reçues. L'une s'est déjà reproduite et les autres sont en gestation. Je veux qu'elles se multiplient afin que je puisse les vendre et payer les frais de scolarité de mes enfants", explique-t-elle.
 
Hasha Maringe, fondatrice de l'Association pour les technologies de l'information et de la communication du Zimbabwe, explique pour sa part dans une interview à SciDev.Net que le recours à la technologie est une solution idéale dans les pays africains confrontés à une crise financière, pour lutter contre la pauvreté et la faim.
 
Elle encourage également les personnes de tous âges à acquérir un téléphone portable pour faciliter la communication et des prises de décision rationnelles.
 
Cet article a été rédigé par le desk Afrique anglophone de SciDev.Net.