Afrique Sub-Saharienne

  • Une dette pour offrir des laptops aux étudiants : est-ce un bon choix ?

    19/08/16
Le gouvernement camerounais a annoncé le 27 juillet 2016 qu’il avait contracté une dette de 75 milliards de FCFA (129,6 millions de dollars) auprès de la Chine pour acheter dans ce pays 500 000 ordinateurs qui seront prochainement distribués gratuitement à tous les étudiants du Cameroun.
 
Cette initiative qui entre dans le cadre du programme "e-national higher education", est destinée à généraliser l’usage des TIC par les étudiants camerounais, à travers le concept "un étudiant, un ordinateur".
 
Cependant, cette information rendue publique par le ministre de l’Enseignement supérieur, Jacques Fame Ndongo, suscite une vive polémique dans le pays.
 
"Avec 75 milliards FCFA, je monte une usine en Semi Knocked Down au Cameroun pour l'assemblage, qui recrutera environ 15 000 personnes, et fabriquera 2 millions de laptops par an", affirme par exemple dans la presse locale l’informaticien camerounais Tony Smith, ancien chef de projet et ancien directeur de la stratégie et du marketing chez Microsoft.
 
Outre ce "gâchis économique" que dénoncent la plupart des observateurs, d’autres critiques voient en ce projet un geste politique du président Paul Biya qui, à 83 ans, totalise déjà 34 années au pouvoir et nourrit l’ambition de rempiler à l’élection présidentielle de 2018.
 
D’autres voix encore dénoncent un endettement contreproductif du pays qui va représenter un fardeau lourd à porter pour les générations à venir.
 
A votre tour, dites-nous comment vous percevez et analysez cette initiative qui est loin de faire l’unanimité…

Vous pouvez poster votre commentaire ci-dessous et/ou sur notre page Facebook.